Lettre ouverte à Jimmy Wales, fondateur de Wikipédia

Cher Monsieur Wales,

Nous sommes le groupe Assemblada Occitana et nous défendons les intérêts d’une ethnie minoritaire dans l’État français ; nous sommes préoccupés par le manque de représentation de l’ethnie occitane dans la Wikipédia française, dans des articles qui concernent notre histoire et notre culture  ; nous sommes préoccupés par les préjugés qui résultent de ces articles et par les préjugés que nous avons rencontrés de la part de certains administrateurs lorsque nous tentons de corriger ces déséquilibres et ces inexactitudes.

En créant Wikipédia, vous avez lancé le mouvement qui a abouti à l’un des principaux sites web mondiaux de référence de la connaissance universelle libre. Dans la droite ligne des encyclopédistes de l’Âge des Lumières, ce mouvement aurait dû être adulé en France, pays autoproclamé berceau de la philosophie des Lumière et patrie des Droits de l’Homme.

Pourtant, s’il est un pays qui a du mal à concrétiser les aspirations humanistes de ses intellectuels, en raison de sa vision chauvine et réactionnaire, c’est bien la France.

À l’instar des États-Unis d’Amérique qui ont infligé de terribles souffrances aux Amérindiens et aux Afro-américains, la France compte des minorités ethniques qu’elle peine à respecter. Alors que la majorité des pays se sont bâtis à partir de nations, la France a la singulière particularité d’avoir cherché à faire le chemin inverse : construire une nation à partir d’un État. C’est pour cela qu’elle a toujours cherché à écraser et aplanir, parfois dans la violence, toute diversité ethnolinguistique à l’intérieur de ses frontières.

Les aspirations républicaines et démocratiques des Français auraient dû rejeter l’hyperconcentration historique des pouvoirs autour du roi ou de l’empereur, et reconnaître la réalité plurinationale et pluriethnique de l’État français. Au lieu de cela, les élites de ce pays intègrent pleinement l’héritage absolutiste et la volonté de créer une société homogène basée sur l’ethnie française, issue du grand Bassin Parisien.

En quoi cela concerne Wikipédia me demanderez-vous?

Le fait est que cette conception homogène et uniforme de la société française a mené à des décisions absurdes et arbitraires qui ont fini par perturber le fonctionnement de Wikipédia en français et par en dénaturer le contenu.

Une plaisanterie anglaise raconte que les Britanniques ont introduit les ronds-points pour fluidifier la circulation, et que les Français en ont repris l’idée pour ralentir la circulation.

Il en va de même avec Wikipédia, initiative qui vient des pays anglo-saxons et dont le but est de libérer les connaissances. Les règles sont minimalistes et ne servent qu’à faciliter le travail en commun. Mais l’adaptation francophone de Wikipédia s’est tout de suite empressée d’inventer de nouvelles règles contraignantes et inutiles.

Exemple d’absurdité typique découlant de la vision national-étatique française : alors que le français est une langue d’usage international, officielle dans de nombreux pays, il a été décidé qu’un bon article ou un article de qualité devait comporter des guillemets français (<<…>>) au lieu des guillemets internationaux (“…”). Par conséquent, les contributeurs des pays francophones qui ne possèdent pas de guillemets français sur leurs claviers d’ordinateurs ne peuvent pas créer d’articles primés par la communauté.

L’objet de ces règles absurdes est de mieux censurer le contenu, soi-disant pour défendre une prétendue neutralité.

Car, dans la Wikipédia francophone, les obstacles à l’élaboration d’articles sont nombreux sur les sujets politiquement sensibles, voire tabous. Certains articles sont facilement censurés, voire proposés à la suppression, lorsqu’ils contiennent des aspects spécifiques aux ethnies qui peuplent l’État français (Occitans, Alsaciens, Arpitans, Basques, Bretons, Corses, Catalans, Flamands, peuples d’outre-mer…).

Ainsi, il n’y a quasiment aucune information détaillée sur les questions des minorités nationales de l’État français, ni sur l’ethnicité de la France, ni sur les divers ethnocides commis en France, ni sur les massacres d’Occitans perpétrés dès le 13e siècle.

De même, les articles portant sur des sujets historiques ou nationaux français sont souvent truffés d’erreurs reprises dans des manuels scolaires datant de l’époque coloniale. Malgré l’apport de sources issues de travaux scientifiques, il est impossible de toutes les corriger, tant les mensonges étatiques sont ancrés dans les mentalités.

La version francophone de Wikipédia est donc régulièrement censurée par une clique d’administrateurs aux comportements liberticides.

L’exemple le plus marquant de cette censure est la règle concernant la présentation homogène des articles sur les communes de France. Ella été introduite il y a une dizaine d’années par un groupe de personnes du projet “Communes de France”, sans concertation avec les autres projets concernés, et est en complète opposition aux principes directifs de Wikipédia. En effet, cette règle a pour objet d’interdire dans l’introduction de l’article la présentation du nom d’une commune dans sa langue minorisée d’origine.

À titre d’exemple, l’article sur la ville de Bordeaux commence dans la plupart des langues par la mention “Bordeaux, en occitan Bordèu”. Dans la version Wikipédia en français, cette information n’est pas admise, malgré l’intérêt encyclopédique évident qu’elle porte (faire comprendre que “Bordeaux” est une traduction française du nom local occitan Bordèu).

Récemment un débat-vote a eu lieu sur la suppression de cette règle absurde. Une majorité des votants s’est exprimée pour cette suppression. Majorité que l’on peut qualifier d’écrasante si l’on rajoute ceux qui ont voté contre sauf si des sources de qualité sur le nom de commune en langue autochtone peuvent être apportées. Le sourçage correct des informations est de toute manière sous-entendu, puisque c’est l’un des principes de Wikipédia.

Cependant, malgré cette victoire sans appel, un administrateur a fermé le vote et l’a archivé sans conséquences. Hostile au rétablissement de la liberté d’expression concernant les langues minoritaires de France, cette personne, élue par la communauté des wikipédiens francophones, a pu décider à elle toute seule de mettre fin à un débat qui tournait à son désavantage.

Dernièrement, un contributeur a même été banni de Wikipédia pour avoir tenté de résister à cette censure des connaissances qui peut être vécue comme une injustice pour le peuple occitan.

Voilà quelques exemples typiques de comportements liberticides propres à la Wikipédia francophone.

Bien évidemment, ces comportements sont contraires à l’esprit de liberté des encyclopédistes et aux principes mêmes de Wikipédia. Ainsi, nous vous demandons de bien vouloir intervenir pour remettre de l’ordre dans le portail francophone de ce beau projet qu’est Wikipédia.

De notre côté, l’Assemblada Occitana a prévu de mettre en ligne, en accès libre, un centre de ressources sur l’Occitanie. Cela permettra au public d’accéder à du contenu ou à des références permettant d’améliorer les connaissances sur ce pays et ce peuple qui se connaît mal lui-même.

Avec nos respectueuses salutations.

Assemblada Occitana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.