21.04.2024

Appel pour une liste transnationale « pour l’autonomie de l’Occitanie »

[Le mouvement Assemblada Occitana soutient et rediffuse ce texte de son vice-président Matiàs Pepino.]

Les élections européennes sont encore loin, du moins en apparence, mais je crois qu’il est nécessaire de commencer un débat entre toutes les forces occitanes (sans exclure celles de nature politique) qui promeuvent une idée autonomiste ou indépendantiste. Les élections européennes sont les élections les plus « occitanes qui existent », la nation occitane s’étend en réalité sur 4 États (Italie, France, Espagne et Monaco), dont 3 sont dans l’Union européenne. De plus, le format des élections européennes permet une présence plus facile aux élections et de se présenter sans le recueil de signatures (qui risque, en Italie et en Catalogne, d’être une chimère indépassable, vu le nombre réduit de résidents dans les zones occitanes), mais avec un symbole présent dans le parlement européen. Une liste unifiée aux élections européennes, avec le symbole unique d’une réalité autonomiste et fédéraliste, serait une réalité plus forte qu’une frontière en Europe !

Il est nécessaire de rejeter toutes les divisions qui ont empêché jusqu’à maintenant l’occitanisme politique de s’affirmer en tant que mouvement politique crédible et populaire. Il est temps de tenter le coup ! Les conditions politiques (avec le chauvinisme qui s’est accru partout, comme cela est démontré par les récentes élections politiques en Italie et en France et comme les sondages le montrent en Espagne avec Vox) disent que si nous restons divisés, nous risquons de disparaître ! Nous sommes une des nations les plus grandes du monde, mais aussi une de celles dont la langue et la culture s’évanouissent rapidement, englobées par cette culture « globale » qui fait semblant de protéger les cultures minoritaires mais qui les relègue au folklore et qui se convertit en une culture de la mendicité : et bien, sur tout cela, nous sommes fermement convaincus qu’il faut réagir !

Unissons-nous, non dans une liste qui annulerait les diversités et qui finirait par être seulement électorale e élitiste, dans suivi populaire, mais dans un manifeste programmatique simple, en mettant en avant ce sur quoi nous sommes tous d’accord ! Et j’en suis !

Qui veut nous suivre dans cela ? Cette initiative est née dans une discussion entre quelques membres de l’Assemblada Occitana Valadas, en autonomie de la maison mère, et elle s’est étendue à toutes les réalités occitanistes dans les Vallées Occitanes d’Italie, en Occitane Grande et dans le Val d’Aran !

Matiàs Pepino