Le meurtre horrible d’un policier à Avignon

L’Assemblada Occitana est scandalisée par le meurtre du policier Éric Masson, tué froidement par un trafiquant de drogue le 5 mai à Avignon (Provence, Occitanie). Comme toujours, nous soutenons les policiers et les gendarmes chaque fois qu’ils font un travail sérieux et qu’ils prennent des risques pour protéger la population.

Le meurtre d’Éric Masson est un exemple, parmi tant d’autres, de l’augmentation insupportable de la violence parmi les “petits” voyous. Les délinquants de base se rapprochent de plus en plus du grand banditisme. Les lieux de vente de la drogue sont très bien connus, ils causent des désordres très bien connus ; et pourtant les dirigeants lâches de l’État français laissent prospérer ce trafic qui menace la vie des policiers et des citoyens ordinaires.

L’Assemblada Occitana est partisane d’une politique plus ferme et plus méthodique dans la lutte contre ces délinquants de base. Il faut durcir également la lutte contre le grand banditisme, il semble qu’il y ait des liens entre le grand banditisme et certaines personnes haut placées. La police et la gendarmerie méritent de meilleures conditions de travail pour accomplir leur mission de protection de la population, en combinant la déontologie et l’efficacité. En parallèle à la répression nécessaire, une politique sociale audacieuse est également nécessaire pour éradiquer les causes de la délinquance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.